Regulus regulus (Linnaeus, 1758)

Roitelet huppé

Regulus regulus (Linnaeus, 1758) ou le Roitelet huppé est un oiseau de la famille des Regulidae.

Il mesure de 8,5 à 9,5 cm.
Il est décelé généralement à ses cris fins.
Le dessus est verdâtre pâle.
Le dessous est blanc sale.
Le bec est court.
Sa tête est grosse en proportion donnant un aspect trapu.
L’œil est « en grain de poivre » sur fond pâle, paraissant grand.
Il a une raie jaune bordée de noir à la calotte, habituellement invisible chez l’oiseau calme, visible en parade ou quand ces plus se hérissent.
La femelle adulte n’a d’ordinaire pas d’orange à la calotte.
Le juvénile a la calotte unie.
Il est bavard. Le cri le plus habituel est un « sri-sri-sri » fin, très aigu. Le chant est un motif aigu répété 4-6 fois suivi d’une enjolivure finale.

On le rencontre sur les conifères, dans les bois mixtes, les parcs et jardins. Il est souvent haut dans les branchages, circulant sans cesse et voletant sur place.
C’est un sédentaire ou migrateur partiel.
Sur l’île de Ré, il est surtout observé de la mi-octobre à la mi-novembre, mais aussi début janvier, février, mars et avril, aux passages migratoires.
Il s’associe aux mésanges en hiver. Il est peu farouche, facile à approcher.
C’est un oiseau très petit mais hyperactif.

Son nid est en forme de hamac, construit par les deux parents mais surtout par le mâle, sur l’extérieur des branches d’un conifère. Il est presque sphérique avec une entrée étroite près du sommet. La femelle dépose 9 à 12 œufs lisses et clairs, avec peu de marques. L’incubation dure environ 16 jours et démarre avant que tous les œufs soient pondus.

Il se nourrit de petits insectes et d’araignées trouvées dans les arbres. Pendant l’hiver, il se nourrit de graines et d’insectes trouvés au sol.