Tourterelle des bois Streptopelia turtur (Linnaeus, 1758)

Streptopelia turtur (Linnaeus, 1758) ou la Tourterelle des bois est un oiseau de la famille des Columbidae.

Streptolpelia turtur adulte mâle et femelle
Streptolpelia turtur adulte mâle et femelle
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Elle mesure de 25 à 27 cm, avec une envergure de 49 à 55 cm.
Elle a des liserés jaune rouille, net contre noir aux scapulaires et aux petites couvertures alaires.
Elle a une zone gris bleuté plus délimitée au milieu des ailes, lesquelles sont longues et pointue.
La queue est assez courte.
Le bord blanc de la queue est étroit avec bord noir et blanc, du noir en dessous de la queue. L’œil est orangé entouré de peau rougeâtre très visible.
Le juvénile est assez uniformément brun sale et blanc ocre gris. Il n’a pas de tache au cou.
On entend des bruits d’ailes à l’envol. Le chant est un « turrrrrrrr-turrrrrrrr-turrrrrrr » sourd, grave, répété (parfois lancinant).

Streptolpelia turtur adulte
Streptolpelia turtur adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

On la rencontre dans des bois clairs de feuillus, des bosquets de plaine à sous-bois fourni, de grands parcs sauvages. Elle est aussi présente dans des zones assez ouvertes à broussailles touffues, des haies et des arbres isolés.
C’est une migratrice, qui hiverne au sud du Sahara. Sur l’île de Ré, on la rencontre de la mi-avril à la mi-septembre, voire de début avril à mi-octobre, ainsi que début novembre.

Streptolpelia turtur adulte
Streptolpelia turtur adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

C’est une espèce farouche et difficile à voir, qui se cache dans les feuillages. On peut l’apercevoir au loin sur les fils téléphoniques et en train de se nourrir à terre.
Le nid est une fragile plate-forme de brindilles. Les adultes couvent à tour de rôle pendant deux semaines.

Streptolpelia turtur adulte
Streptolpelia turtur adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle consomme des graines, notamment celles des diverses espèces de fumeterres, de « mauvaises herbes ». Elle se nourrit aussi d’insectes et de petits mollusques qui représentent environ 3% de son régime alimentaire.

Mots-clés