Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla (Linnaeus, 1758)

Sylvia atricapilla (Linnaeus, 1758) ou la Fauvette à tête noire est un oiseau de la famille des Sylviidea.

Sylvia atricapilla adulte mâle
Sylvia atricapilla adulte mâle
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle mesure de 13,5 à 15 cm.
Elle est assez charpentée.
Le dessus est gris. Le dessous est gris olivâtre clair.
Le mâle a la calotte noire (ne descendant que jusqu’au dessus des yeux).
La femelle et le juvénile ont la calotte brun-roux.
L’individu de 1er hiver a la calotte brune, noire ou des 2 couleurs mêlées.
Sa queue n’a pas de blanc en tous plumages.
Les pattes et le bec sont gris.
Le contact est un « tèk » claquant et dur, répété en cas d’inquiétude en longues séries, parfois avec des « chrèh » rauques et insistants intercalés.

Sylvia atricapilla adulte femelle
Sylvia atricapilla adulte femelle
Crédits : Cécilia Saunier-Court

On le rencontre dans des boisements ombragés à sous-bois touffu, des parcs et des jardins à sous-bois fourni.
C’est une migratrice au nord et à l’est et une migratrice partielle ou sédentaire à l’ouest et au sud. Sur l’île de Ré, elle est présente toute l’année.

Sylvia atricapilla adulte mâle
Sylvia atricapilla adulte mâle
Crédits : Jean-Yves Piel

Le nid est léger, d’herbe sèche et de radicelles, dans les buissons épais. La femelle pond 4-5 œufs gris pâle marqués de brun. Les deux parents se partagent l’incubation, qui dure environ 13 jours.

Sylvia atricapilla adulte mâle
Sylvia atricapilla adulte mâle
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle se nourrit surtout de mouches, chenilles et autres insectes, baies et fruits en automne. Dans l’île de Ré, elle est commune à très commune dans les fructicés (bosquets épais d’épines noires, d’aubépines de ronciers de la bande côtière de Sainte-Marie-de-Ré entre la plage de basse Benaie après le camping par le Pas de la Maladrerie et jusqu’à l’hôtel de la thalassothérapie).

Mots-clés