Grive draine Turdus viscivorus (Linnaeus, 1758)

Turdus viscivorus (Linnaeus, 1758) ou la Grive draine est un oiseau appartenant à la famille des Turdidea.

Elle se distingue de la grive musicienne, sa « cousine », par sa taille supérieure (elle est plus ronde, plus massive) et les points noirs plus marqués de son plumage...
Elle mesure de 26 à 29 cm.
Le dessous de l’aile est blanc.
Les coins blancs des rectrices externes sont parfois visibles en vol.
Sa queue est assez courte.
Le dessus est brun. Le dessous est blanc jaunâtre ou blanc, parsemé de taches noires.
Les côtés de la tête et de la calotte sont gris brunâtre plus pâle.
Elle a une tendance à présenter une grande tache noire aux côtés de la poitrine.
Le motif est sombre irrégulier aux côtés de cou.
Les taches sont noires et rondes sur la poitrine et le ventre.
Les plumes alaires sont plus grises à liserés plus clairs.

Turdus viscivorus adulte
Turdus viscivorus adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

On la rencontre dans les forêts, les bois clairs, les parcs, les vergers…
C’est une migratrice partielle. Sur l’île de Ré, elle est présente toute l’année.
Elle est farouche.

Excitées ou alarmées, les grives draines agitent les ailes et la queue. Les couples sont souvent très belliqueux. Ils attaquent systématiquement tous les intrus qui pénètrent sur leur territoire ou qui s’approchent du nid, même s’il s’agit de rapaces ou de corbeaux.

Le nid est une large coupe construite avec des petits morceaux de bois, des herbes sèches, de la mousse et des racines. L’intérieur est garni avec des fines herbes, des feuilles et de la boue. La ponte comprend 3 à 5 œufs de couleur variable, bleu clair, bleu verdâtre, chamois-crème ou brun-chamois.

Elle se nourrit d’insectes, de vers et de baies qu’elle prélève en terrain découvert, dans les arbres ou les buissons.

Mots-clés