Effraie des clochers Tyto alba (Scopoli, 1769)

Tyto alba (Scopoli, 1769) ou l’Effraie des clochers est un rapace nocturne de la famille des Tytonidea. On l’appelle aussi Chouette effraie.

Tyto alba adulte
Tyto alba adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Elle mesure de 31 à 37 cm, avec une envergure de 86 à 98 cm.
Les ailes sont longues et assez étroites.
Ses aigrettes sont longues, souvent apparentes, mais pouvant être pratiquement invisibles.
Le motif au dessus des ailes est une grande zone chamois jaunâtre à la base de la main, accentuée par les couvertures primaires et le bout de l’aile, sombres.
Elle n’a pas de bord postérieur blanchâtre au bras. Les barres sont sombres, fines et uniformes au bout des ailes. Le dessous du corps est uniformément rayé de sombre.
La queue a des barres denses et diffuses.
Les tertiaires n’ont pas de dessous sombre.
Ses yeux sont orangés.
Les ailes sont proportionnellement un peu plus courtes et larges.
Les sexes sont semblables. Les mâles sont en règle générale plus clairs et à rayures plus fines dessous. La face est plus claire et moins chamois.

On la rencontre dans les forêts et les bois, les villages où elle nidifie le plus souvent dans les dépendances des maisons (de plus en plus rares dans l’île de Ré).
C’est une migratrice dans le nord de l’Europe. Elle est sédentaire au sud. Sur l’île de Ré, elle est présente toute l’année.
Les effraies paient un lourd tribut aux chocs avec les voitures..

Tyto alba adulte
Tyto alba adulte
Crédits : Jean-Yves Piel

Pour défendre le territoire et le nid contre un prédateur, elle déploie ses ailes et les incline vers l’intrus. Ensuite, elle penche la tête d’avant en arrière. Tandis qu’elle effectue cette parade menaçante, elle émet des sifflements et claque du bec, avec les yeux révulsés. Si l’intrus insiste, elle lui tombe dessus et le frappe avec ses pattes.

Le nid est un tas de terre avec de la paille. Il est établi sur une avancée, dans une grange ou un bâtiment tranquille, parfois dans un trou d’arbre. Le nid est tapissé de morceaux de pelotes de réjection par la femelle. Elle dépose 4 à 7 œufs, à raison d’un œuf tous les deux ou trois jours. L’incubation dure environ 29 à 34 jours, assurée par la femelle nourrie par le mâle.

Elle se nourrit presque uniquement de petits rongeurs, surtout campagnols, musaraignes, oiseaux, gros insectes en petit nombre et grenouilles. Ré Nature Environnement a suivi le régime alimentaire d’une chouette effraie « des bois » sur Sainte-Marie/La Flotte. À partir de 25 pelotes de réjection, on a trouvé 87 micromammifères identifiés par leur crâne dont 45% de Musaraignes, 23% de Campagnols et 32% de Mulots et 38 coléoptères Minotaures appelés aussi « Rhinocéros » pour la « corne » qui prolonge la tête de ce coléoptère...

Mots-clés