Agrostide stolonifère, Agrostide blanche Agrostis stolonifera L.

Agrostis stolonifera
Agrostis stolonifera
Crédits : Ré Nature Environnement

Agrostis stolonifera L. ou l’Agrostide stolonifère est une Poaceae vivace. Elle peut atteindre 100 cm. Elle fleurit entre juin et juillet. On l’appelle aussi Tranasse ou Agrostide blanche.

Agrostis stolonifera
Agrostis stolonifera
Crédits : Ré Nature Environnement

La souche est à rhizome très court. Les stolons sont radicants aux nœuds.
Les tiges sont redressées et ascendantes.
Les feuilles sont à limbe plan ou involuté, lisse ou scabre. La ligule [1] est ovale, allongée (longue de 1,5-7 mm) et dentée au sommet.
L’inflorescence est en panicule, se rétractant après floraison. Ses épillets [2] sont longs de 2 mm.
Les glumes [3] sont égales. La glumelle inférieure est généralement sans arête, tandis que la glumelle supérieure est nettement plus courte que la glumelle inférieure.

Agrostis stolonifera
Agrostis stolonifera
Crédits : Ré Nature Environnement

C’est une plante très commune sur une grande partie de la France bien que plus rare en région méditerranéenne. Elle est cependant moins répandue sur l’île de Ré que sur le continent.

C’est une espèce héliophile ou de demi-ombre (forêts à espèces pionnières ou nomades).
On la trouve dans des prairies humides, bords de chemin, grandes cultures, moissons.

Carte de répartition d'Agrostis stolonifera
Carte de répartition d’Agrostis stolonifera
Crédits : Ré Nature Environnement

C’est une plante sociale, pouvant devenir gênante dans les coupes forestières (concurrence élevée vis-à-vis des régénérations ou des plantations).

Mots-clés


[1Ligule : petite languette membraneuse située à la jonction de la gaine et du limbe des feuilles chez les Poaceae

[2Épillet : petit épi de fleurs directement inséré sur un axe principal, formant un épi composé

[3Glume : bractée placée à la base des épillets des Poaceae