Rose trémière, Passerose Alcea rosea L.

Alcea rosea
Alcea rosea
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Alcea rosea L. ou la Rose trémière est une Malvaceae vivace qui peut atteindre les 3 m de hauteur. On l’appelle aussi Passerose.

Alcea rosea
Alcea rosea
Crédits : Ré Nature Environnement

C’est une plante poilue.
Ses feuilles sont grandes, arrondies, de 10 à 30 cm.
Ses fleurs sont grandes (de 6-8 cm), aux coloris variant du blanc au très foncé, en passant par le jaune, rose, pourpre…

Alcea rosea
Alcea rosea
Crédits : Cécilia Saunier-Court

C’est une espèce qu’on trouve essentiellement dans les villages. Les pieds trouvés en pleine nature ont été apportés à l’état de graines par des dépôts sauvages.

Carte de répartition d'Alcea rosea
Carte de répartition d’Alcea rosea
Crédits : Ré Nature Environnement

Les très jeunes feuilles et les fleurs sont comestibles crues. Les pétales décorent joliment les salades vertes. Les sépales, en revanche, ont une pilosité rude et doivent être enlevés. Les feuilles, riches en mucilages, rendent les soupes onctueuses.
En Égypte, la rose trémière est encore cultivée comme légume.
Ce sont uniquement les fleurs qu’on emploie, et plus particulièrement celles de couleur rouge foncé. Elles ont une action émolliente [1], calmante et rafraîchissante : on en fait des infusions bonnes pour la gorge et contre la toux. Elle soulage aussi les inflammations intestinales, gastrites, entérites et les cystites.
On l’utilise comme plante tinctoriale, pour teindre la laine en bleu.
C’est avant tout une très belle plante, une des plus connues et des plus plantées près des maisons.

Mots-clés


[1Émollient : adoucissant capable de détendre des parties enflammées ou irritées