Amarante réfléchie Amaranthus retroflexus L.

Amaranthus retroflexus L. ou l’Amarante réfléchie est une plante annuelle de la famille des Amaranthaceae. Elle mesure jusqu’à 90 cm et fleurit entre juillet et octobre.

Amaranthus retroflexus
Amaranthus retroflexus
Crédits : Ré Nature Environnement

La tige est dressée, non rameuse ou à rameaux très courts. Elle est souvent rougeâtre, pubescente.
Les feuilles sont alternes, longuement pétiolées vers le sommet. Le limbe est ovale-oblong ou en forme de losange, ondulé sur les bords, vert clair.
Les fleurs sont minuscules, dépourvues de pétales, composées de 5 sépales verdâtres. Elles sont réunies en courts épis à l’aisselle des feuilles et en une longue grappe composée, épaisse, au sommet de la tige, mêlée de feuilles ordinaires.
Les fleurs sont de 3 types sur la même plante : mâles, femelles et hermaphrodites, sous-tendues par de petites bractées épineuses.
Les fruits sont ovoïdes, plus longs que le calice persistant, renfermant de petites graines aplaties, noires et luisantes.

Amaranthus retroflexus
Amaranthus retroflexus
Crédits : Ré Nature Environnement

On la trouve dans des terrains vagues. C’est l’espèce la plus répandue du genre. Elle envahit en particulier les abords des vignes.

Carte de répartition d'Amaranthus retroflexus
Carte de répartition d’Amaranthus retroflexus
Crédits : Ré Nature Environnement

Les jeunes feuilles d’Amarante sont tendres et bonnes crues en salade. Leur saveur est assez peu prononcée. Les feuilles développées peuvent être cuites de toutes les façons dont on prépare les épinards. Lorsqu’ils sont encore assez souples et tendres, le sommet des tiges et les jeunes inflorescences peuvent également être consommés.
Les graines bouillies, éventuellement après avoir été grillées, forment une céréale intéressante et très nutritive. On peut aussi les réduire en farine pour en préparer des galettes.
Plusieurs tribus indiennes d’Amérique consommaient les feuilles et les graines de différentes espèces d’Amarante – dont l’Amarante réfléchie – qu’elles cultivaient parfois dans ce but.
Les feuilles d’Amarante sont riches en protéines, en vitamines A et C et en sels minéraux. Les feuilles sont astringentes et adoucissantes.
Les graines renferment d’importantes quantités de glucides et de protéines.
Amarante et chénopode sont connus dans les campagnes sous le vocable commun de plantes grasses, à cause du dépôt légèrement huileux qu’elles laissent sur les mains lorsqu’on les arrache en grande quantité.

Mots-clés