Oyat Ammophila arenaria subsp. arenaria

Ammophila arenaria
Ammophila arenaria
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Ammophila arenaria subsp arenaria ou l’Oyat est une plante vivace, mesurant jusqu’à 120 cm. Elle appartient à la famille des Poaceae. Elle fleurit entre juin et août. Ses autres noms sont : Roseau des sables, Ammophile des sables, Gourbet, Jonc des dunes, Chiendent marin, Élyme des sables...

Ammophila arenaria
Ammophila arenaria
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Sa tige est raide.
Les rhizomes [1] mesurent plusieurs mètres de long.
Les feuilles sont vert-grisâtre à bords enroulés, atteignant 5 mm de large, pointues.
Les panicules [2] sont spiciformes assez denses et très longues.
Les épillets [3] ont une fleur jaune paille.
Les lemmes [4] n’ont pas d’arête.

En Europe, on la trouve de la Finlande et du Danemark à la péninsule ibérique, des îles britanniques à la Pologne et sur le pourtour méditerranéen.
Elle colonise les dunes mobiles, qu’elle tend à fixer grâce à ses rhizomes.

Carte de répartition d'Ammophila arenaria
Carte de répartition d’Ammophila arenaria
Crédits : Ré Nature Environnement

Les grains de l’oyat, également nommés « orge des sables », étaient autrefois fort appréciés. On en préparait une farine réputée, qui servaient à confectionner des bouilles car elle n’est pas panifiable.
Le rhizome est également consommable, mais il requiert une longue préparation : il faut le faire sécher, puis le moudre et enfin le tamiser pour obtenir une farine nutritive et de saveur assez agréable.
Grains et rhizomes sont riches en glucides.

Ammophila arenaria
Ammophila arenaria
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Mots-clés


[1Rhizome : tige souterraine de réserve plus ou moins allongée et renflée, émettant des racines et des tiges feuillées

[2Panicule : inflorescence composée dont les rameaux, de longueur décroissante de bas en haut, forment par leur ensemble une sorte de pyramide

[3Épillet : partie de l’inflorescence des Poaceae

[4Lemme : bractée inférieure qui entoure le fleuron d’une Poaceae