Bardane à petites têtes Arctium minus (Hill) Bernh.

Arctium minus (Hill) Bernh. (Syn. Lappa minor) ou la Bardane à petites têtes est une Asteraceae. Elle est bisannuelle. Elle mesure jusqu’à 150 cm et fleurit entre juillet et septembre.

Arctium minus
Arctium minus
Crédits : Ré Nature Environnement

La tige n’apparait que la deuxième année. Elle est dressée, rougeâtre et velue.
Les rameaux sont dressés.
Leurs feuilles sont grandes, ovales. Elles sont vertes dessus et blanchâtres dessous avec des nervures saillantes.
Les capitules sont globuleux larges de 3-4 cm, entourés d’un involucre de bractées terminées en pointes croches, avec des fleurs rose pourpré.

Elle se rencontre plutôt sur les chemins, les décombres, les clairières.

Carte de répartition d'Arctium minus
Carte de répartition d’Arctium minus
Crédits : Ré Nature Environnement

Lorsqu’elles sont tendres, les racines de bardane sont comestibles crues ou cuites, comme les carottes ou les salsifis. Leur saveur sucrée rappelle un peu celle de l’artichaut. Au Japon, c’est un légume très populaire.
Les jeunes tiges sont tendres, croquantes, sucrées et aromatiques. Elles sont délicieuses crues, telles quelles ou à la croque-au-sel, simplement après avoir été pelées.

Arctium minus
Arctium minus
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Si les feuilles sont trop amères pour être bonnes, leur pétiole l’est généralement moins. Il s’utilise comme les côtes de bette ou les cardons, après avoir été blanchi. On en prépare un très bon consommé. Elles permettent de soigner les problèmes de peau. Les feuilles écrasées sont utilisées en cataplasme comme cicatrisant ou pour soulager tout type de piqûres, y compris, dit-on, les morsures de vipères !
Les racines sont dépuratives [1], cholagogues [2], diurétiques, diaphorétiques [3], laxatives et antidiabétiques (très riches en inuline). Elles renferment aussi des sels minéraux, du tanin [4], une résine et une substance antibiotique.
Les fruits contiennent une huile grasse et un glucoside.
C’est l’ancêtre du Velcro ! L’homme n’a rien inventé : c’est en observant la bardane qu’il a recréé ce système de bandes fixatives très utilisées aujourd’hui.
C’est aussi excellent plante mellifère d’été.

Arctium minus
Arctium minus
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Au XVème siècle, le roi Henri III, atteint d’une grave maladie de peau, fut guéri par des décoctions de bardane. Depuis ce temps, la renommée de la plante ne fut jamais démentie !
La racine a, en période de vache maigre, servi comme ersatz du café ; dans les mêmes circonstances, nos aïeux ont cherché à la fumer et les côtes des grandes feuilles cuites à l’eau salée constituaient un plat délicieux.

Mots-clés


[1Dépuratif (-ve) : qui purifie le sang en aidant à l’élimination des déchets

[2Cholagogue : qui permet l’évacuation de la bile

[3Diaphorétique : qui permet d’augmenter la transpiration

[4Tanin : substance amorphe très répandue dans le bois, l’écorce, les feuilles et/ou les racines de nombreux végétaux, apte à transformer la peau en cuir