Asparagus officinalis subsp. officinalis

Asperge officinale

Asparagus officinalis subsp. officinalis
Asparagus officinalis subsp. officinalis
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Asparagus officinalis subsp. officinalis ou l’Asperge officinale est une Asparagaceae vivace, mesurant jusqu’à 150 cm. Elle fleurit entre juin et juillet.

Asparagus officinalis subsp. officinalis
Asparagus officinalis subsp. officinalis
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Sa tige est dressée, lisse, très rameuse et verte.
Les feuilles sont petites, filiformes, en faisceaux.
Les fleurs sont blanc jaunâtre, verdâtre ou rougeâtre, en cloche, solitaire ou par 2 et à l’aisselle des branches.
Les étamines [1] et styles [2] sont sur des plantes différentes.
Le fruit est une baie rouge de la forme et de la taille d’un pois.

Asparagus officinalis subsp. officinalis
Asparagus officinalis subsp. officinalis
Crédits : Cécilia Saunier-Court

On la trouve dans des terrains vagues ou herbeux. Elle fait partie des cultures maraichères les plus répandues dans l’île. Mais la forme sauvage (ou demi-sauvage, reste d’anciennes cultures) est également très commune et abondamment récoltée.

Carte de répartition d'Asparagus officinalis subsp. officinalis
Carte de répartition d’Asparagus officinalis subsp. officinalis
Crédits : Ré Nature Environnement

Les asperges sont généralement cuites à l’eau ou à la vapeur et servies avec une sauce, mais il est aussi possible de les manger crues, seules ou mélangées à d’autres légumes dans une salade. Leur saveur est alors toute différente et justifie l’essai, surtout si les tiges sont très jeunes et récemment cuites.
L’asperge contient des vitamines A, B et PP, des sels minéraux, de l’asparagine (qui communique à l’urine une odeur caractéristique), des glucides et des protéines.

Asparagus officinalis subsp. officinalis
Asparagus officinalis subsp. officinalis
Crédits : Cécilia Saunier-Court

La plante est diurétique, dépurative et légèrement laxative. En médecine, on utilise surtout les racines.
Les baies contiennent des saponines et sont dangereuses. Les autres parties de la plante ne présentent pas de problème.
Elle est administrée en décoction lors d’inflammations de la vessie et des reins. Cette indication se trouve même dans certains médicaments. La médecine populaire utilise les asperges contre les rhumatismes et la goutte.


[1Étamine : organe mâle de la fleur

[2Style : partie rétrécie, plus ou moins longue, située entre l’ovaire et le(s) stigmate(s) de la fleur