Épine vinette Berberis vulgaris L.

Berberis vulgaris L. ou l’Épine vinette est une Berberidaceae. C’est un arbrisseau, mesurant jusqu’à 6 m. C’est une caducifoliée, qui peut vivre jusqu’à 50 ans. Il rejette de souche et drageonne. Il fleurit entre mai et juin. Il est pollinisé par les insectes et est dispersé par les oiseaux. Ses autres noms sont : Vinettier, Vinaigrette, Pisse-vinaigre, Oseille des bois.

Berberis vulgaris
Berberis vulgaris
Crédits : Ré Nature Environnement

Ses tiges sont nombreuses, grêles, dressées, puis arquées retombantes et gris beige. La sous-écorce est jaune.
Les rameaux courts sur lesquels les feuilles sont groupées en bouquets. Les rameaux longs sont grisâtres, cannelés et à épines divisées en 3.
Les feuilles sont alternes sur les rameaux courts, ovales, finement denticulées, en coin à la base, courtement pétiolées, vert clair dessus et glauque dessous.
Les fleurs sont groupées par 15-30 en grappes. Elles sont latérales et pendantes. Elles sont régulières et jaunes.
Les baies sont oblongues (longues de 10 mm, larges de 5 mm), rouges.

Berberis vulgaris
Berberis vulgaris
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle est disséminée un peu partout, sauf en région méditerranéenne, ainsi que dans l’ouest et le nord, où elle devient très rare, voire absente.
C’est une espèce plutôt thermophile. Elle est héliophile ou de demi-ombre.

Carte de répartition de Berberis vulgaris
Carte de répartition de Berberis vulgaris
Crédits : Ré Nature Environnement

C’est une plante mellifère.
Les baies sont comestibles, riches en vitamines C, utilisées pour la confection de confitures. Elles sont antiseptiques et fébrifuges. Elles renferment aussi des acides organiques, des sucres et de la pectine.
L’acide oxalique des feuilles pourrait, à haute dose, se montrer irritant pour l’organisme, ce qui serait dangereux en cas de troubles rénaux, hépatiques, lithiasiques ou arthritiques.

Les racines et l’écorce sont amères, toniques, cholagogues [1], fébrifuges [2] et purgatives. La racine contient des alcaloïdes, dont la berbérine, qui en colore l’écorce en jaune vif. Elle est cholagogue, laxative, tonique, fébrifuge et vasoconstrictrice [3], de saveur très amère.

Berberis vulgaris
Berberis vulgaris
Crédits : Ré Nature Environnement

C’est une plante tinctoriale (colorant en jaune la laine, la soie, le fil, le coton, les cuirs, etc.). L’écorce de la racine était autrefois employée pour teindre la laine en jaune.

Les feuilles possèdent une agréable saveur acidulée. Lorsqu’elles sont jeunes et tendres, elles forment une agréable addition aux salades. Il est rafraîchissant de les grignoter telles quelles au cours de la marche. Les fruits sont trop acides pour être bons crus, mais on en préparait autrefois des confitures renommées, des compotes et des sauces acidulées. On les conservait parfois au vinaigre.

Mots-clés


[1Cholagogue : qui permet l’évacuation de la bile

[2Fébrifuge : qui combat la fièvre et ses manifestations

[3Vasoconstrictrice : qui réduit le calibre des vaisseaux sanguins