Bourrache officinale, Bourrache Borago officinalis L.

Borago officinalis L. ou la Bourrache officinale est une Boraginaceae. Elle est annuelle et mesure jusqu’à 60 cm. Elle fleurit d’avril à septembre.

Borago officinalis
Borago officinalis
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Sa tige est épaisse et très rameuse.
Ses feuilles sont alternes, un peu charnues et ondulées. Celles de la base sont grandes, longuement pétiolées, à limbe ovale et obtuses au sommet. Les supérieures sont sessiles, embrassant la tige par la base et d’un vert mat.
Les fleurs sont grandes, portées par un long pédoncule velu, en forme d’étoile, à 5 pétales aigus d’un bleu intense et soudés à la base en un tube très court. Elles sont groupées au sommet des tiges.
Les anthères [1] des étamines sont rapprochées les unes des autres, formant au centre de la fleur un cône saillant caractéristique.
Les fruits sont composés de 4 akènes bruns ou noirâtres, obtus au sommet, sillonnés et couverts de petits tubercules.

Borago officinalis
Borago officinalis
Crédits : Cécilia Saunier-Court

On la trouve sur les bords des chemins ou dans des terrains vagues. Sur l’île de Ré, elle est présente en quelques stations, généralement dans les villages, mais aussi, par petits peuplements denses.

Carte de répartition de Borago officinalis
Carte de répartition de Borago officinalis
Crédits : Ré Nature Environnement

La bourrache possède une saveur très particulière qui rappelle à certains le concombre, à d’autres les huîtres, surtout les fleurs.
Les toutes jeunes feuilles crues font de bonnes additions aux salades ou aux potages. Il est préférable de les hacher pour qu’elles ne piquent pas. Plus âgées, elles forment un excellent légume, farcies ou cuites en beignets. On les conservait parfois dans du vinaigre pour s’en servir comme condiment.
Les fleurs sont utilisées pour parfumer salades et boissons : macérées dans du vin, elles étaient censées rendre joyeux ceux qui le buvaient.
La bourrache était autrefois très largement cultivée comme plante alimentaire, condimentaire et médicinale.

Borago officinalis
Borago officinalis
Crédits : Cécilia Saunier-Court

La plante contient des mucilages, du tanin, du nitrate de potassium, des saponines et une huile essentielle. Toute la plante est expectorante. Elle est également diaphorétique [2] du fait du nitrate de potassium qu’elle contient.
Feuilles et fleurs sont adoucissantes, émollientes [3], diurétiques et sudorifiques [4]. Les sommités fleuries peuvent aussi être utilisées en infusion efficace contre la toux et les affections des bronches. L’huile des graines est bonne pour la peau.
Les feuilles contiennent beaucoup de mucilage, des résines, de l’acide malique et citrique, des tanins, des saponines et des minéraux (potassium, calcium, manganèse). Les feuilles fraîches contiennent 20 mg de vitamine C par 100 g de feuilles.
La bourrache est cultivée pour l’huile extraite des graines, très utilisée aussi en cosmétologie.C’est une excellente plante mellifère, qui fournit un nectar abondant.

Mots-clés


[1Anthère : partie terminale d’une étamine, plus ou moins renflée, renfermant les grains de pollen

[2Diaphorétique : qui permet d’augmenter la transpiration

[3Émollient : adoucissant capable de détendre des parties enflammées ou irritées

[4Sudorifique : qui stimule la transpiration