Chénopode blanc Chenopodium album subsp. album

Chenopodium album subsp. album
Chenopodium album subsp. album
Crédits : Ré Nature Environnement

Chenopodium album subsp. album ou le Chénopode blanc est une plante annuelle de la famille des Chenopodiaceae ou celle des Amaranthaceae, selon la classification. Elle mesure jusqu’à 100 cm. Elle fleurit de juin à octobre.

Chenopodium album subsp. album
Chenopodium album subsp. album
Crédits : Ré Nature Environnement

Les tiges sont érigées, vert foncé, farineuses et souvent teintées de rouge.
Les feuilles sont très variables, losangées à lancéolées, pointues, dentées et farineuses surtout au revers.
Les fleurs sont en épi ou panicule feuillus.

Carte de répartition de Chenopodium album subsp. album
Carte de répartition de Chenopodium album subsp. album
Crédits : Ré Nature Environnement

On le trouve dans des terrains vagues, labourés ou cultivés, tas de fumier de ferme et bord de routes, souvent en colonies.
C’est une adventice souvent sérieuse des sols cultivés, surtout dans les cultures de légumes-racines et d’orge, sur sol riche, fertile, non calcaire.

Chenopodium album subsp. album
Chenopodium album subsp. album
Crédits : Ré Nature Environnement

Il est considéré comme une « mauvaise herbe ». Ses semences conservent leur pouvoir de germination pendant des siècles. De plus, chaque plant peut produire jusqu’à 100 000 grains.

Les feuilles et les jeunes pousses fournissent un légume doux, proche de l’épinard.
Les feuilles possèdent une saveur très délicate. Elle est bonne en base de salade et fait un excellent légume cuit. Les jeunes feuilles se consomment crues en salade, cuites en beignets (parfumées aux graines de cumin) ou ajoutées avec modération aux soupes vertes, car la cuisson libère des oxalates.
Les petites graines noires peuvent se manger. Il faut au préalable les cuire à l’eau pour en éliminer les saponines, jeter le liquide puis les consommer en céréale ou en bouillie. On peut aussi les réduire en poudre et les mélanger à de la farine de blé pour confectionner des galettes.

Il est très riche en protéines complètes, en vitamine A, B et C, en calcium, en phosphore, en fer, en saponines et en acide oxalique.
La plante est sédative et rafraîchissante.

Comme chez l’épinard, les oxalates solubles se montrent irritants et il vaut mieux éviter de les consommer en excès. Les malades rénaux, hépatiques ou arthritiques s’en méfieront.

Chenopodium album subsp. album
Chenopodium album subsp. album
Crédits : Ré Nature Environnement

Les feuilles sont diurétiques, rafraîchissantes, sédatives. Elles sont riches en vitamines 1, B2, PP, C, en calcium, potassium, magnésium. Elles contiennent des saponines. La présence d’acide oxalique implique une consommation modérée.

Ses jeunes feuilles et les cimes des jeunes tiges sont succulentes et constituent un excellent succédané de l’épinard. Toutes les recettes de ce dernier légume s’adaptent au chénopode, celui-ci présentant l’avantage d’une saveur plus fine et ne contient pas d’acide oxalique.
Les graines sont comestibles.

Mots-clés