Muguet Convallaria majalis L.

Convallaria majalis L. ou le Muguet est une Asparagaceae vivace. Il mesure jusqu’à 30 cm. Il fleurit d’avril à juin. Ses autres noms sont Muguet de mai, Lis de mai, Clochette des bois...

Convallaria majalis
Convallaria majalis
Crédits : Ré Nature Environnement

Sa souche est rampante très fibreuse.
Au printemps, la tige et ses ramifications se redressent pour donner les feuilles et les fleurs.
La tige est simple. Les pétioles sont enveloppés à la base par des gaines nombreuses.
Les 2 feuilles radicales sont longuement pétiolées, ovales lancéolées, glabres et à nervures convergentes.
Les 4-9 fleurs sont parfumées, d’un blanc pur, penchées et en grappe terminale unilatérale.
Le périgone [1] est en cloche et divisé presque jusqu’au milieu en 6 dents réfléchies.
Les baies sont rouges.

Carte de répartition de Convalaria majalis
Carte de répartition de Convalaria majalis
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle est commune dans presque toute la France mais elle est absente de la région méditerranéenne (Corse exceptée).
C’est une plante de région à climat estival chaud. Cette espèce est de demi-ombre.
On trouve le Muguet dans divers types forestiers.

Il est cultivé comme plante ornementale.

Toutes les parties du muguet sont dangereuses. Ses baies rouges, tentantes pour les enfants, présentent un risque particulièrement important, mais le simple fait de mâchonner un brin de muguet peut provoquer des troubles digestifs et cardiaques graves, entraînant parfois la mort. Un bouquet de muguet placé dans une pièce fermée peut d’ailleurs causer des problèmes nerveux.

Le muguet renferme dans toutes ses parties de puissants hétérosides cardiotoxiques. Il contient également une saponine.
Judicieusement utilisé le muguet est cardiotonique, diurétique et antispasmodique. Ses effets sont proches de ceux de la digitale.

Mots-clés


[1Périgone : périanthe dont les pièces sont toues semblables, sans distinction apparente de calice et corolle