Genêt à balai Cytisus scoparius subsp. scoparius

Cytisus scoparius subsp. scoparius ou le Genêt à balai est un arbrisseau caducifolié, appartenant à la famille des Fabaceae. Il mesure jusqu’à 3 m. Cette espèce fleurit de mai à juillet. Elle est pollinisée par les insectes. Ses autres noms sont Spartier à balais, Genettier, Brande...

Cytisus scoparius subsp. scoparius
Cytisus scoparius subsp. scoparius
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les tiges sont dressées, vertes, ramifiées, anguleuses et glabres.
Ses jeunes rameaux sont à 5 angles et glabres.
Les feuilles inférieures sont pétiolées et à 3 folioles. Les supérieures sont simples et rapidement caduques.
Ses fleurs sont isolées ou par 2-5 sur les rameaux de l’année précédente. Elles sont grandes, papilionacées, jaunes, pédicellées, à calice glabre.
La gousse [1] est hérissée de longs poils caducs et comprimés.

Cytisus scoparius subsp. scoparius
Cytisus scoparius subsp. scoparius
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Elle est commune partout, sauf en région méditerranéenne et en Corse, où elle est rare.
Elle est présente dans des régions à hivers doux (résiste mal aux très basse températures).

Cytisus scoparius subsp. scoparius
Cytisus scoparius subsp. scoparius
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Cette plante est mellifère. Elle est diurétique [2], purgative, vomitive et cathartique [3], mais aussi toxique.

Ses parties vertes et ses fleurs renferment des alcaloïdes [4] toniques pour le cœur et la circulation sanguine. La médecine populaire l’utilise en tant que dépuratif, comme remède contre la goutte, les rhumatismes, les lésions hépatiques, les calculs rénaux et la jaunisse. L’homéopathie l’emploie pour traiter les troubles du rythme cardiaque et les affections cutanées. Ne pas utiliser en cas d’hypertension, ni pendant la grossesse.

Cytisus scoparius subsp. scoparius
Cytisus scoparius subsp. scoparius
Crédits : Cécilia Saunier-Court

L’action diurétique des fleurs a été confirmée par l’usage et par les tests modernes pharmacologiques, mais à dose trop forte, on peut observer des vomissements, des vertiges, un ralentissement du rythme cardiaque et des convulsions. Dans les cas graves, l’intoxication peut évoluer vers une paralysie et un coma.

Mots-clés


[1Gousse : fruit sec, allongé, formé d’un seul carpelle s’ouvrant par deux fentes

[2Diurétique : qui augmente la production d’urine

[3Cathartique : se dit d’un remède visant à purger le corps du malade et à le nettoyer de ses toxines

[4Alcaloïde : substance organique d’origine végétale qui rappelle les alcalis par ses propriétés