Datura, Datura officinal Datura stramonium (var. chalibea)

Datura stramonium
Datura stramonium
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Datura stramonium (var. chalibea) ou le Datura est une plante annuelle de la famille des Solanaceae. Elle mesure jusqu’à 100 cm. Elle fleurit entre juillet et octobre. On l’appelle aussi Datura officinal, Stramoine, Stramoine commune.

Datura stramonium
Datura stramonium
Crédits : Cécilia Saunier-Court

La tige est robuste, épaisse et à divisions dichotomiques jusqu’au sommet de la plante.
Ses feuilles sont grandes, pétiolées, ovales, aiguës au sommet, bordées de grandes dents aiguës mêlées de plus petites, assez molles et d’un vert foncé.
Les fleurs sont très grandes (6-10 cm de long), blanc ou violacé, en forme d’entonnoir et à lobes très courts terminés par une pointe aiguë. Elles sont solitaires à l’aisselle des feuilles et au point de bifurcation des tiges.
Les fruits (capsules) sont dressés de la taille d’une noix, ovales, couverts d’épines robustes, s’ouvrant par 4 valves et contenant de nombreuses graines noires, ternes, aplaties.

Datura stramonium
Datura stramonium
Crédits : Cécilia Saunier-Court

C’est une espèce provenant des cultures, d’Amérique du Sud.

Datura stramonium
Datura stramonium
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Toutes les parties de la plante sont violemment toxiques. Malgré leur odeur fétide, les feuilles sont parfois confondues avec des légumes sauvages, provoquant de graves empoisonnements. De très petites quantités suffisent à déclencher des symptômes alarmants. Les graines ont également intoxiqué des personnes et des animaux. On en aurait pourtant donné aux porcs (l’équivalent d’un dé à coudre par jour) pour les engraisser.
Le datura provoque des troubles digestifs, cardiaques, respiratoires et visuels accompagnés de délire et d’hallucinations intenses et prolongées. La mort survient fréquemment.

Carte de répartition de Datura stramonium var. chalibea
Carte de répartition de Datura stramonium var. chalibea
Crédits : Ré Nature Environnement

La plante renferme des alcaloïdes extrêmement toxiques, l’hyoscyamine, la scopolamine et l’atropine.
Le datura est employé en médecine comme antispasmodique, modérateur des sécrétions, mydriatique, sédatif du système nerveux central et antiasthmatique (en cigarettes). Mais l’emploi de la plante elle-même est dangereux car sa teneur en substances actives est difficile à doser. En usage externe, les feuilles sont appliquées en cataplasmes analgésiques.

Carte de répartition de Datura stramonium
Carte de répartition de Datura stramonium
Crédits : Ré Nature Environnement

Toute la plante est toxique. 120 à 180 g de matière sèche suffisent à tuer un cheval. Les principes toxiques ne sont pas détruits par la chaleur et la dessiccation. Les accidents surviennent lors de la consommation de foins contaminés par des feuilles mais aussi par des graines. Les symptômes sont l’excitation, les tremblements, l’hyperthermie, la cécité. L’animal est prostré et la mort survient en 6 heures si aucun traitement n’est appliqué.

Datura stramonium
Datura stramonium
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Mots-clés