Prêle des champs Equisetum arvense L.

Equisetum arvense
Equisetum arvense
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Equisetum arvense L. ou la Prêle des champs est une plante vivace, appartenant à la famille des Equisetaceae. Elle peut mesurer jusqu’à 25 cm pour les tiges fertiles et 60 cm pour les stériles. Elle fructifie entre mars et mai. Ses autres noms sont Queue de cheval, Queue de renard, Queue de renard, Queue de rat...

Equisetum arvense
Equisetum arvense
Crédits : Cécilia Saunier-Court

La tige fertile est non ramifiée apparaissant au printemps, brun rougeâtre.
Les gaines sont brunes, espacées et à 6-12 dents lancéolées acuminées.
L’épi est long de 2-4 cm et large de 6-10 mm.
La tige stérile est assez grêle, plus tardive et vert pâle.
La tige est fortement sillonnée et à lacune centrale petite.
Ses rameaux sont simples (ou presque), grêles, pleins et à 3 ou 5 angles aigus.

Carte de répartition d'Equisetum arvense
Carte de répartition d’Equisetum arvense
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle est commune dans toute la France. C’est une espèce héliophile à demi-ombre.
On la trouve dans des forêts dégradées, forêts ripicoles, ou encore des lisières forestières, groupements rudéraux (champs, chemins, fossés), prairies.

Equisetum arvense
Equisetum arvense
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les toutes jeunes pousses sont encore tendres, croquantes et juteuses, de saveur agréable, mais elles deviennent rapidement trop dures pour être utilisées. On peut les couper en morceaux et les ajouter crues, en petite quantité, aux salades. Au Japon, elles sont cuites à la vapeur puis sautées à l’huile. Elles y sont également conservées au vinaigre.

Equisetum arvense
Equisetum arvense
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les prêles sont très riches en silice et contiennent d’autres sels minéraux, de la saponine, du tanin, des acides organiques, des glucosides et des alcaloïdes, en particulier de la nicotine.

C’est une plante détersive [1], cicatrisante. Les tiges stériles sont employées comme diurétique, hémostatique et reminéralisant.

En grande quantité, les prêles constituent un danger du fait de leurs alcaloïdes.
Les prêles, que leur silice rend rugueuse, étaient autrefois utilisées pour récurer les ustensiles de cuisine.

Mots-clés


[1Détersif (-ve) : qui nettoie les plaies et les ulcères