Frêne commun Fraxinus excelsior subsp. excelsior

Fraxinus excelsior subsp. excelsior
Fraxinus excelsior subsp. excelsior
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Fraxinus excelsior subsp. excelsior ou le Frêne commun est un arbre caducifolié, mesurant jusqu’à 30 m. Il appartient à la famille des Oleaceae. Il vit jusqu’à 200 ans et rejette de souche. C’est un polygame qui fleurit en avril, bien avant la feuillaison. Il est pollinisé et dispersé par le vent. C’est une postpionnière nomade. Ses autres noms sont Frêne élevée, Grand frêne, Frêne à feuilles aiguës, Gaïac des Allemands, Quinquina d’Europe ou encore Langue d’oiseau.

Fraxinus excelsior subsp. excelsior
Fraxinus excelsior subsp. excelsior
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Le tronc est droit, élancé et parfois fourchu.
Son houppier est étroit, allongé en forêt.
L’écorce est d’abord lisse, verdâtre devenant grisâtre et assez profondément fissurée, gris-beige.
Ses bourgeons sont noirs.
Les jeunes rameaux sont opposés, gros, plus ou moins aplatis et avec de nombreuses cicatrices foliaires.
Ses feuilles sont opposées, composées, à 7-15 folioles ovales, lancéolées, dentées et glabres.
Les fleurs sont en bouquets denses à l’extrémité des rameaux. Les mâles sont globuleux noirâtres. Les femelles sont plus allongées violacées.
Ses samares sont en grappes marcescentes. Les gaines n’atteignent pas le milieu du fruit.

Carte de répartition de Fraxinus excelsior subsp. excelsior
Carte de répartition de Fraxinus excelsior subsp. excelsior
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle est commune partout, sauf en région méditerranéenne et en Corse.
Cette espèce affectionne les conditions hygrosciaphiles des versants ombragés. Elle craint les gelées printanières (à l’origine de la fourchaison). Cet arbre est héliophile ou de demi-ombre.
On le trouve dans des bois frais, des haies, sur le bord des eaux, les versants ombragés, les accrus.

Fraxinus excelsior subsp. excelsior
Fraxinus excelsior subsp. excelsior
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les feuilles et fruits sont diurétiques [1], antirhumatismaux, antigoutteux, sudorifiques [2], toniques et laxatifs.
L’écorce est aromatique, tonique, astringente [3], fébrifuge [4] et expectorante [5].
Excellent dépuratif [6], l’infusion de sa feuille nettoie le sang de ses toxines mieux qu’aucune autre plante indigène, d’où son nom de quinoa d’Europe.
Les toutes jeunes feuilles tendres sont comestibles crues en salade, ou cuites en légume vert d’appoint.
On retrouve dans la frênette de santé tous les bienfaits naturels de la feuille de frêne, et en particulier son puissant pouvoir dépuratif. En clair, cela signifie qu’une consommation régulière (ou de tisane de feuilles) facilite l’élimination des toxines accumulées par l’organisme, d’où son surnom de « boisson des centenaires ».

Fraxinus excelsior subsp. excelsior
Fraxinus excelsior subsp. excelsior
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Mots-clés


[1Diurétique : qui augmente la production d’urine

[2Sudorifique : qui stimule la transpiration

[3Astringent : resserrant les tissus et diminuant les sécrétions

[4Fébrifuge : qui combat la fièvre et ses manifestations

[5Expectorant : qui facilite le rejet des sécrétions provenant des voies respiratoires

[6Dépuratif (-ve) : qui purifie le sang en aidant à l’élimination des déchets