Berce commune, Branc-ursine Heracleum sphondylium subsp. sphondylium

Heracleum sphondylium subsp. sphondylium ou la Berce sphondyle est une Apiaceae vivace, mesurant jusqu’à 150 cm. Elle fleurit de juin à août. Elle est pollinisée par les insectes. Ses autres noms sont Fausse acanthe, Herbe du diable, Acanthe d’Allemagne, Patte de loup, Patte d’ours, Panais sauvage...

Heracleum sphondylium subsp. sphondylium
Heracleum sphondylium subsp. sphondylium
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Son odeur est forte au froissement.
La tige est robuste, fortement cannelée, à aspect anguleux, creuse, couverte de poils raides et très ramifiée.
Elle a de très grandes feuilles, pubescentes, blanchâtres en dessous, hérissées sous les nervures, avec 3-7 larges folioles de forme très variable, pétiolulées. Les inférieures sont espacées, dentées, lobées ou pennatipartites.
Les gaines des feuilles sont ventrues.
Ses ombelles possèdent 15-40 rayons. Les fleurs sont blanches à corolle irrégulière. Les pétales sont bifides ciliés (les extérieurs plus grands).
Ses fruits sont glabres, très légèrement déprimés au sommet, bordés d’une aile.

Heracleum sphondylium subsp. sphondylium
Heracleum sphondylium subsp. sphondylium
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Cette plante est très commune, mais manquant sur le littoral méditerranéen. C’est une espèce héliophile ou de demi-ombre.
On la rencontre sur le bord des chemins, dans des haies, sur des prairies, dans les hautes herbes ripicoles, dans des fossés, des forêts...

Elle est émolliente [1] et antispasmodique.
La plante en infusion est hypotensive [2], diurétique [3] et diminue le taux d’urée sanguine. Elle a la réputation d’être aphrodisiaque. Les racines étaient utilisées contre l’épilepsie et renfermeraient une substance analogue à l’hormone mâle.
Elle possède de nombreuses vertus : stimulante, digestive et emménagogue [4].
Le suc frais peut être irritant pour la peau et la langue. Comme beaucoup d’ombellifères, elle contient des furocoumarines photosensibilisantes.

Heracleum sphondylium subsp. sphondylium
Heracleum sphondylium subsp. sphondylium
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les semences parfument les liqueurs, les gâteaux. Les jeunes tiges crues épluchées sont douces, juteuses, croquantes et rappellent le parfum de la mandarine. Elles se dégustent sur place ou peuvent être trempées 1 ou 2 heures dans l’eau froide avent de les faire cuire à la vapeur puis assaisonnées avec de l’huile de noix et du vinaigre balsamique. Quelques jeunes feuilles parfument les soupes très agréablement.
Les jeunes feuilles peuvent être ajoutées crues aux salades. Une fois développées, elles sont meilleures cuites. Les feuilles sont agréablement aromatiques et se prêtent à de nombreuses préparations culinaires.

Heracleum sphondylium subsp. sphondylium
Heracleum sphondylium subsp. sphondylium
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les inflorescences en boutons, encore enfermées dans la gaine du pétiole forment un excellent légume. Il suffit de les cuire quelques minutes à la vapeur ou à l’eau.
Les fruits sont un très bon condiment, parfait avec les céréales. Mais la puissance de leur goût impose d’en user modérément et de les écraser pour bien les répartir dans la nourriture.

Mots-clés


[1Émollient : adoucissant capable de détendre des parties enflammées ou irritées

[2Hypotenseur : qui permet de baisser la tension artérielle

[3Diurétique : qui augmente la production d’urine

[4Emménagogue : qui provoque l’apparition des règles