Mélèze commun Larix decidua Mill.

Larix decidua Mill. ou le Mélèze d’Europe est un arbre caducifolié, de la famille des Pinaceae. Il mesure jusqu’à 35 m et peut vivre jusqu’à 500 ans. Sa croissance initiale est moyenne. Cette espèce monoïque [1] fleurit d’avril à mai. Elle est pollinisée et dispersée par le vent. C’est une postpionnière nomade. Ses autres noms sont Mélèze commun ou encore Pin de Briançon.

Larix decidua
Larix decidua
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Le tronc est droit. La cime est conique en altitude, plus large en plaine.
Son écorce est grisâtre, crevassée et très épaisse sur les arbres âgés.
Les rameaux sont longs, gris jaunâtre, clairs et glabres.
Ses aiguilles (15-35 mm de long) sont molles, caduques, minces, vert clair, isolées sur les rameaux longs et groupées en touffes sur des rameaux courts. Les aiguilles sont à section triangulaire.
Les cônes [2] (2-4 cm de long) sont ovoïdes, à écailles appliquées. Les bractées [3] sont souvent peu visibles.

Carte de répartition de Larix decidua
Carte de répartition de Larix decidua
Crédits : Ré Nature Environnement

C’est une essence de lumière, demandant une atmosphère sèche (pluviosité annuelle variant de 600 à 1100 mm). Elle ne craint pas le froid et a une très bonne résistance au vent.
Son enracinement est profond et fasciculé. Par contre, elle est sensible aux pollutions atmosphériques.

Larix decidua
Larix decidua
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les jeunes pousses tendres ont une saveur acidulée agréable rappelant le citron, mais elles sont parfois amères. On peut les grignoter telles quelles ou les ajouter aux salades. Elles peuvent aussi aromatiser divers aliments, en particulier le poisson.
Les feuilles renferment une huile essentielle contenant du limonène (d’où leur saveur citronnée) et sont très riches en vitamines C.
Feuilles et jeunes pousses sont expectorantes [4] et diaphorétiques [5]. On prépare un sirop contre la toux en faisant macérer dans un bocal exposé de temps en temps au soleil des pousses de conifère et du sucre. La résine, ou « térébenthine des Vosges », est expectorante, balsamique et antiseptique.
Les jeunes feuilles tendres, de saveur citronnée, s’ajoutent aux salades ou à divers plats.

Mots-clés


[1Monoïque : plante à fleurs mâles et femelles séparées, mais situées sur un même individu

[2Cône : fruit composé des Conifères, formé d’un axe et de nombreuses écailles ligneuses imbriquées, à la base desquelles se trouvent les graines

[3Bractée : petite feuille ou écaille située à la base d’une fleur ou d’une inflorescence

[4Expectorant : qui facilite le rejet des sécrétions provenant des voies respiratoires

[5Diaphorétique : qui permet d’augmenter la transpiration