Belle d’onze heure Ornithogalum divergens Boreau

Ornithogalum divergens
Ornithogalum divergens
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Ornithogalum divergens Boreau ou l’Ornithogale en ombelle est une plante vivace, de la famille des Liliaceae ou celle des Asparagaceae, selon la classification utilisée. Elle mesure jusqu’à 30 cm. Elle fleurit d’avril à juin. Elle est pollinisée par les insectes. On l’appelle aussi Belle d’onze heures, Dame d’onze heures et Étoile blanche.

Ornithogalum divergens
Ornithogalum divergens
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Son bulbe est ovale et entouré de bulbilles.
Les feuilles sont vert franc, toutes basilaires, égalant ou dépassant la tige, de forme linéaire, pourvues d’une bande médiane blanche et longitudinale.
Ses fleurs sont groupées par 5-15 en corymbe lâche. Les pédicelles sont inégaux et oblongs.
Le périgone [1] a des tépales blancs à l’intérieur et verts à l’extérieur.
Ses capsules sont pourvues de 6 côtes saillantes.

Carte de répartition d'Ornithogalum divergens
Carte de répartition d’Ornithogalum divergens
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle est assez commune dans presque toute la France mais plus rare dans l’ouest et en région méditerranéenne. C’est une espèce héliophile ou de demi-ombre.
On la rencontre dans des vignobles, des moissons, des pelouses, des prairies.

Ornithogalum divergens
Ornithogalum divergens
Crédits : Cécilia Saunier-Court

La fleur s’ouvre vers 11 heures et se referme dans l’après-midi. Elle est cultivée comme plante ornementale.

Les bulbes de l’ornithogale en ombelle, consommés crus, auraient empoisonné des enfants et du bétail. Elles semblent contenir des alcaloïdes proches de la colchicine.
On signale néanmoins que les bulbes de l’ornithogale en ombelle étaient autrefois mangés après cuisson. En tout cas, leur saveur est amère et désagréable.

Mots-clés


[1Périgone : périanthe dont les pièces sont toues semblables, sans distinction apparente de calice et corolle