Raisin d’Amérique Phytolacca americana L.

Phytolacca Americana
Phytolacca Americana
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Phytolacca americana L. ou le Phytolaque d’Amérique est une plante vivace. Elle appartient à la famille des Phytolaccaceae. Elle mesure jusqu’à 4 m. Elle fleurit de juillet à août. On l’appelle aussi Raisin d’Amérique ou Teinturier.

Phytolacca Americana
Phytolacca Americana
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les tiges sont dressées, rameuses, robustes et rougeâtres.
Ses feuilles sont alternes, grandes, largement ovales, aiguës au sommet, entières et vert foncé.
Les fleurs sont petites, à sépales blanchâtres puis rosés, démunies de pétales. Elles sont réunies à l’extrémité des tiges en grappes denses, allongées.
Ses fruits charnus, noirs, ridés à maturité.

Carte de répartition de Phytolacca Americana
Carte de répartition de Phytolacca Americana
Crédits : Ré Nature Environnement

On la rencontre dans des secteurs boisés humides, sur des sols riches en friche. Mais attention, cette espèce, originaire d’Amérique, est extrêmement invasive.

Phytolacca Americana
Phytolacca Americana
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les pousses sont comestibles, à condition de les ramasser lorsque la plante est encore très jeune et de ne pas récolter en même temps une partie de la racine, qui est toxique. Il faudra de toute façon les faire cuire à l’eau avant de les préparer de diverses façons. Dans l’est des États-Unis, on les mange traditionnellement en omelette au printemps. Leur saveur est délicate.
Les très jeunes tiges étaient parfois coupées en tronçons, bouillies puis conservées au vinaigre.
Il faut éviter de consommer les feuilles développées, qui peuvent être toxiques.

Phytolacca Americana
Phytolacca Americana
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les pousses sont très riches en vitamines C (3 fois plus que le citron), en provitamine A, en phosphore et en fer.
La racine et les tiges développées contiennent un alcaloïde toxique.
Le jus des baies renferme des saponines et des phytohémagglutinines, substances dangereuses.

Phytolacca Americana
Phytolacca Americana
Crédits : Cécilia Saunier-Court

La racine et la tige sont violemment purgatives, irritantes et toxiques. Elles provoquent une dépression générale, en particulier des difficultés respiratoires.
Le jus des baies peut, en quantité importante, provoquer des troubles digestifs, cardiaques et sanguins. On l’a pourtant utilisé comme colorant alimentaire sous le nom de « carmin breton », mais son usage est maintenant interdit dans de nombreux pays.
Les graines seraient également toxiques.

Le jus de baies peut servir d’encre de couleur, d’un beau rose violacé.
Si le raisin d’Amérique a été introduit en tant que plante ornementale, ses baies étaient néanmoins souvent utilisées comme colorants pour les vins rouges dans les régions viticoles. La médecine des Indiens d’Amérique et plus tard celle des colons appréciait ses racines comme vulnéraires, contre les tumeurs et les maladies cutanées. Une teinture toxique fabriquée avec cette plante était administrée en cas de rhumatismes. Les baies sont peu nocives, au contraire des graines qui le sont énormément.

Mots-clés