Renouée des oiseaux, Traînasse Polygonum aviculare L.

Polygonum aviculare L. ou la Renouée des oiseaux est une plante annuelle, appartenant à la famille des Polygonaceae. Elle peut atteindre 80 cm. Elle fleurit de juin à novembre. Ses autres noms sont Trainasse, Herbe à cochon, Sanguinaire, Herbe à cent nœuds...

Polygonum aviculare
Polygonum aviculare
Crédits : Ré Nature Environnement

Cette plante est glabre et souvent couchée.
Les feuilles sont alternes brièvement lancéolées, plus grandes que la tige principale, munies à la base d’une gaine argentée, laciniée.
Ses fleurs sont très petites, roses ou blanches, éparses le long des tiges, donnant à la plante une apparence noueuse.
Les pétales sont persistants.
Ses gaines ont des nervures non ramifiées et deviennent brunâtres à la fin.
Le fruit est trigone, complètement recouvert par le périanthe desséché.

Carte de répartition de Polygonum aviculare
Carte de répartition de Polygonum aviculare
Crédits : Ré Nature Environnement

On la trouve dans des chemins, des champs, des cultures, des plages. Sur l’île, elle est extrêmement commune. On la rencontre partout où le sable est un peu tassé et la concurrence des autres espèces pas trop forte, depuis la dune fixée jusqu’aux chemins agricoles.

Elle se consomme lorsqu’elle est jeune et tendre. Vous pouvez alors cueillir les jeunes pousses entières. Évitez de la récolter sur les sites trop passants, elle y est plus dure, simple question de survie pour elle !
Très utilisée en médecine populaire, la renouée des oiseaux se récolte au mois d’octobre ; c’est à cette date que la plante contient le plus d’éléments actifs, notamment de la silice soluble.
Les graines sont comestibles, mais si petites que l’on peut difficilement en faire usage.

Cette plante qualifiée d’astringent doux serait plus efficace dans le traitement des diarrhées que n’importe quel autre traitement plus fort (à base d’opiacées, d’eau de riz, de rhubarbe, etc)…

Mots-clés