Primevère officinale, Coucou Primula veris var. veris

Primula veris subsp. veris
Primula veris subsp. veris
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Primula veris var. veris ou la Primevère officinale est une Primulaceae vivace. Elle peut atteindre jusqu’à 30 cm. Elle fleurit d’avril à mai. Ses autres noms sont Coucou, Fleur de coucou, Herbe de Saint-Paul, Herbe à la paralysie...

Primula veris subsp. veris
Primula veris subsp. veris
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les feuilles sont ovales, brusquement rétrécies en pétiole large, inégalement dentées, ridées, à nervation réticulée aux bords. Le limbe [1] est légèrement poilu ou presque glabre à la face inférieure.
Sa hampe florale et ses pédicelles [2] sont couverts de poils cotonneux, plus longue que les feuilles.
Les fleurs sont jaune vif, pourvues de 5 taches orangées au sommet du tube, très odorantes, disposées en ombelle multiflore à pédicelles arqués d’un même côté.
Son calice [3] est en tube long de 8-15 mm, vert pâle, tomenteux, à dents triangulaires, plus court que le tube de la corolle.
La corolle [4] est petite, concave, resserrée en cornet et à gorge plissée.
Ses capsules [5] sont ovoïdes dépassées par le calice.

Carte de répartition de Primula veris subsp. veris
Carte de répartition de Primula veris subsp. veris
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle est commune ou très commune, bien qu’assez rare dans l’ouest, le Massif central et la région méditerranéenne. C’est une espèce héliophile ou de demi-ombre.
On la rencontre dans des pelouses calcicoles, des prairies, des chemins, des lisières, des chênaies ouvertes. Son optimum est sur substrats calcaires.

Primula veris subsp. veris
Primula veris subsp. veris
Crédits : Cécilia Saunier-Court

C’est une plante mellifère.
Ses racines soulagent lors des catarrhes des voies respiratoires et sont diurétiques [6]. Une infusion de ses fleurs calme la toux.
Elle est expectorante [7] et pectorale. Elle augmente et fluidifie les sécrétions bronchiques par un réflexe vagal dû à une irritation de la muqueuse de l’estomac. Elle est employée comme fluidifiante des mucosités, contre la migraine et la nervosité. Elle possède des propriétés anti-inflammatoires, antibiotiques antibactériennes et antifongiques.
La primevère contient du potassium, de la silice.
Les très jeunes feuilles peuvent être consommées en salades. Les fleurs parfument le vin.
Lors de la cueillette, la primevère peut être allergisante pour certaines personnes et provoquer une éruption cutanée avec sensation de brûlure.

Primula veris subsp. veris
Primula veris subsp. veris
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Mots-clés


[1Limbe : partie plate et élargie de la feuille ; partie correspondante d’un pétale.

[2Pédicelle : petit pied d’un organe reproducteur

[3Calice : partie externe d’un périanthe complet, le plus souvent verte, formée de sépales

[4Corolle : partie interne d’un périanthe complet, généralement colorée, formée des pétales

[5Capsule : fruit sec déhiscent s’ouvrant par plusieurs fentes longitudinales

[6Diurétique : qui augmente la production d’urine

[7Expectorant : qui facilite le rejet des sécrétions provenant des voies respiratoires