Prunellier, Épine noire, Buisson noir Prunus spinosa L.

Prunus spinosa
Prunus spinosa
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Prunus spinosa L. ou le Prunellier est un arbrisseau caducifolié, appartenant à la famille des Rosaceae. Il mesure jusqu’à 4 m. Il peut vivre plus de 50 ans. Il drageonne très vigoureusement. Cette espèce fleurit en avril, avant la feuillaison. Ses autres noms sont Épine noire, Buisson noir, Prunier épineux...

Prunus spinosa
Prunus spinosa
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Il a un aspect touffu et dense.
L’écorce est d’abord brune et lisse, puis crevassée horizontalement, grisâtre-noirâtre.
Ses rameaux sont brun-noir, très épineux, arrondis et pubescents.
Les bourgeons sont courts et presque globuleux.
Ses feuilles sont alternes de grandeur variable, mais plutôt petites, ovales, aiguës, finement denticulées, glabres dessus, pubescentes sur les nervures dessous.
Les fleurs sont régulières, blanches, petites, sur de courts pédoncules, par 1 ou 2 le long des rameaux.
Ses fruits sont des prunelles bleu-noir et pruineuses.

Carte de répartition de Prunus spinosa
Carte de répartition de Prunus spinosa
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle est très commune à basse altitude. C’est une espèce héliophile ou de demi-ombre.
On la trouve dans des haies, des lisières forestières, des friches, des bois clairs, des fructicées.

Prunus spinosa
Prunus spinosa
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les prunelles sont riches en acides organiques, en tanin [1]. Elles sont toniques et astringentes [2]. L’écorce est astringente et fébrifuge [3].
Les amandes des noyaux des prunes, sauvages ou cultivées, contiennent de l’acide cyanhydrique et sont donc potentiellement toxiques.
Les fleurs régulent les fonctions intestinales, elles purifient et fortifient l’estomac, et sont un excellent et efficace laxatif doux. Elles sont diurétiques [4]. Une infusion de fleurs peut calmer certains maux de tête. Les feuilles sont dépuratives [5]. Les fruits permettent de soigner la dysenterie, la diarrhée et les irritations des voies urinaires. En bains de bouche, ils soulagent les gingivites et maux de gorge.
Les prunelles sont riches en vitamines C (20 mg pour 100 g) et B, en provitamine A, en acides organiques et en minéraux (calcium, potassium, magnésium).

Prunus spinosa
Prunus spinosa
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les prunelles sont généralement meilleures cuites et édulcorées, en tartes ou en compotes. On les faisait fermenter pour en distiller un alcool très populaire dans le nord de l’Europe.
Les boissons fermentées sont connues depuis la nuit des temps. On se sert aussi des baies pour relever des compotes trop fades, fabriquer du vin, des liqueurs, des sirops. Conservées dans du vin, elles accompagnent les gibiers.
Avec l’écorce, on fait avec ces dernières un thé agréable aux vertus dépuratives.
Parfaitement inoffensives en consommation normale, les baies consommées en excès peuvent être nuisibles et causer quelques dérangements !

Prunus spinosa
Prunus spinosa
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Mots-clés


[1Tanin : substance amorphe très répandue dans le bois, l’écorce, les feuilles et/ou les racines de nombreux végétaux, apte à transformer la peau en cuir

[2Astringent : resserrant les tissus et diminuant les sécrétions

[3Fébrifuge : qui combat la fièvre et ses manifestations

[4Diurétique : qui augmente la production d’urine

[5Dépuratif (-ve) : qui purifie le sang en aidant à l’élimination des déchets