Chêne pédonculé Quercus robur L.

Quercus robur L. (Syn. Quercus pedunculata Ehrh.) ou le Chêne pédonculé est un arbre caducifolié. Il appartient à la famille des Fagaceae. Il mesure jusqu’à 35 m. Il peut vivre jusqu’à 1000 ans. Il rejette de souche. Il fleurit d’avril à mai. Il est sensible à l’oïdium. Ses autres noms sont Chêne blanc, Chêne femelle, Chêne à grappes...

Quercus pedunculata
Quercus pedunculata
Crédits : Ré Nature Environnement

L’écorce est d’abord lisse et grisâtre, puis épaisse, profondément crevassée (fond rose) en long.
Ses jeunes rameaux sont glabres, gris-brun et brillants.
Les bourgeons sont ovoïdes.
Ses feuilles sont alternes à très court pétiole (long au plus de 1 cm), ondulées, à lobes arrondis, pourvues d’oreillettes à la base.
Les fleurs sont unisexuées régulières : les mâles en longs chatons pendants à la base des jeunes pousses, les femelles presque invisibles, terminales, en petits bourgeons.
Ses glands sont par 1-5, sur un pédoncule de longueur très variable.

Carte de répartition de Quercus pedunculata
Carte de répartition de Quercus pedunculata
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle est commune partout en plaine, sauf en région méditerranéenne, où elle est devenue très rare mais elle est absente en Corse. C’est une espèce héliophile.
On la croise dans des bois, des friches, des haies, des accrus.

Quercus pedunculata
Quercus pedunculata
Crédits : Ré Nature Environnement

Les glands ont servi à la nourriture des porcs.
C’est une plante astringente [1] et hémostatique [2].

Quercus pedunculata
Quercus pedunculata
Crédits : Ré Nature Environnement

Les glands ont été consommés par l’homme depuis des millénaires. Tels quels, ils sont amers et astringents du fait des tanins qu’ils contiennent. Une fois le gland écorcé et broyé, ceux-ci s’éliminent facilement par une cuisson à plusieurs eaux. La purée obtenue, extrêmement nutritive, peut servir de base à toutes sortes de plats salés ou sucrés. Séchée et moulue, elle fournit une farine d’utilisation instantanée. Si les glands ne sont pas trop amers, on peut préparer les cotylédons entiers. Torréfiés, les glands ont souvent servi de succédané du café.
Ingérés en grande quantité, les glands non désamérisés peuvent provoquer des maux de tête et des troubles du fait de leurs tanins.

Mots-clés


[1Astringent : resserrant les tissus et diminuant les sécrétions

[2Hémostatique : qui favorise la coagulation du sang