Chêne liège Quercus suber L.

Quercus suber L. ou le Chêne liège est un arbre pseudo-sempervirent de la famille des Fagaceae. Il mesure jusqu’à 15 m. Il peut vivre jusqu’à 300 ans. Sa croissance juvénile est faible. Cette espèce fleurit d’avril à mai, avant la feuillaison.

Quercus suber
Quercus suber
Crédits : Ré Nature Environnement

Le tronc est court, flexueux à écorce liégeuse épaisse, boursouflée et crevassée.
Son houppier [1] est peu dense, avec quelques grosses branches.
Les jeunes rameaux sont d’abord pubescents, puis lisses et gris.
Ses feuilles sont alternes, petites, à court pétiole, coriaces, plus ou moins dentées. La face supérieure est bombée et vert glauque. La face inférieure est vert clair, plus ou moins pubescente jeune.
Les fleurs sont unisexuées. Les mâles sont des chatons pendants jaunâtres. Les femelles sont minuscules.
Ses fruits sont des glands allongés, rouge brique, dans une cupule à écailles inégales, murissant en 2 ans.

Quercus suber
Quercus suber
Crédits : Ré Nature Environnement

Il est assez commun en région méditerranéenne et dans le Sud-Ouest.
C’est une espèce thermophile [2] et héliophile [3].
On le trouve dans des bois clairs, des landes, des maquis, en mélange avec le Chêne vert (Quercus ilex), le Chêne pédonculé (Quercus pedonculata), le Pin maritime (Pinus pinaster).

Quercus suber
Quercus suber
Crédits : Ré Nature Environnement

Mots-clés


[1Houppier : ensemble des ramifications d’un arbre et de la partie du tronc non comprise dans le fût

[2Thermophile : se dit d’une plante qui croît de préférence dans des sites chauds et ensoleillés

[3Héliophile : se dit d’une plante qui ne peut se développer complètement qu’en pleine lumière