Acacia, Robinier faux acacia Robinia pseudoacacia L.

Robinia pseudacacia
Robinia pseudacacia
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Robinia pseudoacacia L. ou le Robinier faux acacia est un arbre caducifolié, appartenant à la famille des Fabaceae. Il peut mesurer jusqu’à 25 m. Il rejette et drageonne abondamment. Cette espèce fleurit de mai à juillet. Elle est pollinisée par les insectes. Ses racines et nodosités renferment des bactéries fixatrices de l’azote atmosphérique. Ses autres noms sont Acacia, Carouge...

Robinia pseudacacia
Robinia pseudacacia
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Le houppier [1] est clair à branches sinueuses.
Son écorce est d’abord lisse et brunâtre, puis gris-beige crevassée en réseau.
Les jeunes rameaux sont lisses, vert rougeâtre et épineux.
Ses bourgeons sont minuscules.
Les feuilles sont alternes, composées pennées, à 3-10 paires de folioles ovales, molles, plus ou moins glauques.
Ses fleurs sont papilionacées, blanches, odorantes, en grappes pendantes et pédonculées.
Les gousses [2] sont plates, glabres et gris noirâtre.

Carte de répartition de Robinia pseudacacia
Carte de répartition de Robinia pseudacacia
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle fut introduite d’Amérique du Nord au début du XVII° siècle. Depuis, elle s’est répandue partout en Europe, sauf en altitude.
C’est une espèce héliophile [3].
On la rencontre dans des boisements et accrus à l’origine de la présence d’espèces nitratophiles comme Galium aparine, Sambucus nigra

Robinia pseudacacia
Robinia pseudacacia
Crédits : Cécilia Saunier-Court

C’est une plante mellifère et fourragère.

Les bourgeons étaient parfois torréfiés puis utilisés comme succédané du café.
Mais ce sont principalement les fleurs que l’on utilise, surtout sous forme de beignets. La pâte doit être légère pour ne pas les étouffer. On profite encore mieux de leur parfum suave et de leur saveur sucrée lorsqu’elles sont crues : elles peuvent être ajoutées aux salades de légumes ou de fruits, aux desserts, etc. On en fait aussi une agréable tisane.
Les jeunes inflorescences, encore en boutons, ont un goût agréable rappelant celui des petits pois.

Robinia pseudacacia
Robinia pseudacacia
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les fleurs sont riches en nectar et renferment un glucoside et de l’asparagine.

Les graines crues sont toxiques, de même que la racine et le cambium, qui sont émétiques [4] et purgatifs. Les racines, le bois et l’écorce fraîche sont toxiques.
Un abus de fleurs crues peut également entraîner des vomissements.
Les fleurs sont antispasmodiques, calmantes, toniques, astringentes [5], émollientes [6] et cholagogues [7]. L’écorce laxative, vomitive et purgative.
En surconsommation, elles peuvent s’avérer vomitives. La graine contient des substances amères qui la rendent toxiques.

Robinia pseudacacia
Robinia pseudacacia
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Les fleurs d’Acacia se récoltent au mois de mai alors qu’elles sont épanouies.
Fleurs et jeunes boutons floraux non encore épanouis sont délicieux en salade. Les fleurs servent à faire une tisane agréable, du sirop, une liqueur, une eau de toilette. Les graines ont autrefois été torréfiées pour fabriquer un ersatz du café.

Robinia pseudacacia
Robinia pseudacacia
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Mots-clés


[1Houppier : ensemble des ramifications d’un arbre et de la partie du tronc non comprise dans le fût

[2Gousse : fruit sec, allongé, formé d’un seul carpelle s’ouvrant par deux fentes

[3Héliophile : se dit d’une plante qui ne peut se développer complètement qu’en pleine lumière

[4Émétique : substances capables de provoquer un vomissement

[5Astringent : resserrant les tissus et diminuant les sécrétions

[6Émollient : adoucissant capable de détendre des parties enflammées ou irritées

[7Cholagogue : qui permet l’évacuation de la bile