Osier blanc, Saule blanc Salix alba var. alba

Salix alba var. alba ou le Saule blanc est un arbre caducifolié, appartenant à la famille des Salicaceae. Il mesure jusqu’à 25 m. Il fleurit d’avril à mai, à la feuillaison. Ses autres noms sont Osier blanc, Saule argenté, Saule commun, Aubier...

Cet arbre a un tronc court et de grosses branches.
L’écorce âgée est crevassée.
Ses rameaux sont flexibles et dressés, les jeunes d’abord velus, soyeux, puis vert olive et glabres.
Les bourgeons sont velus et soyeux.
Ses feuilles sont alternes, longues de plus de 5 cm, à court pétiole, lancéolées, effilées, denticulées, vert grisâtre et velues dessus, soyeuses dessous.
Les chatons sont unisexués et pédonculés. Les fleurs mâles ont 2 étamines à anthères jaunes. Les femelles ont un style court. Les écailles sont ciliées, avec un nectaire.
Ses capsules sont subsessiles et glabres.

Elle est commune partout, y compris en Corse. C’est une espèce héliophile supportant mal la concurrence des essences sociales.

Cette plante est mellifère.
L’écorce est antirhumatismale et fébrifuge [1], contenant de la salicine et de l’acide salicylique entrant dans la composition de l’aspirine.

Les jeunes pousses peuvent être ajoutées crues aux salades, ou cuites en légumes.
Feuilles et écorce renferment du tanin et un hétéroside (salicoside) donnant par hydrolyse de l’acide salicylique.
Feuilles et chatons sont antispasmodiques, sédatifs et anaphrodisiaques.

Mots-clés


[1Fébrifuge : qui combat la fièvre et ses manifestations