Séneçon commun Senecio vulgaris subsp. vulgaris

Senecio vulgaris subsp. vulgaris ou le Séneçon commun est une plante annuelle. Elle appartient à la famille des Asteraceae. Elle peut atteindre jusqu’à 40 cm. Elle fleurit de janvier à décembre. On l’appelle aussi Séneçon vulgaire.

Senecio vulgaris subsp. vulgaris
Senecio vulgaris subsp. vulgaris
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Cette plante est parfois pubescente et même hirsute dans sa partie inférieure.
La tige est dressée et rameuse.
Ses feuilles sont allongées, découpées en lobes égaux, anguleux, dentés. Celles de la base sont pétiolées. Les caulinaires [1] embrassent la tige par 2 oreillettes.
Les fleurs sont toutes tubulées, jaunes. Elles sont réunies en petits capitules groupés au sommet des rameaux. Elles sont sans ligules, sur des pédoncules d’abord courts.
Les bractées [2] de l’involucre sont poilues.
Ses fruits (akènes) sont grisâtres.

Carte de répartition de Senecio vulgaris subsp. vulgaris
Carte de répartition de Senecio vulgaris subsp. vulgaris
Crédits : Ré Nature Environnement

On la rencontre dans des terrains remués.

Senecio vulgaris subsp. vulgaris
Senecio vulgaris subsp. vulgaris
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Différentes espèces de séneçon sont connues pour provoquer de plus ou moins graves empoisonnements chez le bétail et parfois chez l’homme, à la suite d’un usage médicinal. L’espèce de nos régions la plus suspecte est sans doute le séneçon jacobée, mais on se méfiera de toutes. Sa saveur est âcre et amère.

Plusieurs espèces ont été employées comme emménagogue [3] et régulateur de la circulation veineuse.

Mots-clés


[1Caulinaire : se dit d’une feuille portée par la tige principale

[2Bractée : petite feuille ou écaille située à la base d’une fleur ou d’une inflorescence

[3Emménagogue : qui provoque l’apparition des règles