Silène commun Silene vulgaris subsp. vulgaris

Silene vulgaris subsp. vulgaris ou la Silène enflé est une Caryophyllaceae vivace. Elle mesure jusqu’à 60 cm. Elle fleurit de mai à octobre. Ses autres noms sont Pétarde, Clochette blanche, Silène commun...

Cette plante est glabre ou légèrement pubescente, glauque.
La souche est ligneuse.
Sa tige est dressée souvent ramifiée et renflée aux nœuds.
Les feuilles sont opposées, ovales ou lancéolées. Les inférieures sont atténuées à la base.
Ses fleurs sont blanches, rarement rosées, penchées, unisexuées généralement, disposées en cymes bipares. Les bractées sont membraneuses.
Le calice est renflé en ballon, glabre, à 20 nervures réticulées, à dents largement triangulaires.
Ses grands pétales sont fendus en 2 lobes, avec 2 bosses ou 2 écailles situées à la gorge.
La capsule est presque globuleuse.

Elle est commune dans toute la France. C’est une espèce héliophile.
On la rencontre sur des friches, des pelouses, des coupes forestières, des moissons, des bords des chemins, des terrains vagues. Il est surtout sur substrats calcaires.

C’est une plante mellifère, qui est cultivée comme plante ornementale.

La racine contient des saponines.
Les jeunes feuilles sont tendres, croquantes. Elles accompagnent les salades vertes, ou se consomment cuites à la vapeur. Avec l’âge, les feuilles deviennent coriaces et amères.
Les jeunes pousses sont tendres et croquantes. Leur saveur légèrement sucrée rappelle un peu celle des petits pois. On les consomme cuites à la vapeur ou à l’eau.
Les feuilles renferment, entre autres substances, des saponines.

Sec, le calice du silène sert à confectionner un sifflet efficace, mais lorsqu’il est encore vert et qu’on se le claque sur la main ou le front, il explose avec un bruit caractéristique qui fait la joie des enfants.

Mots-clés