Salsepareille, Salsepareille d’Europe Smilax aspera L.

Smilax aspera
Smilax aspera
Crédits : Ré Nature Environnement

Smilax aspera L. ou la Salsepareille est une liane sempervirente, de la famille des Liliaceae ou celle des Smilacaceae, selon la classification utilisée. Elle peut atteindre jusqu’à 200 cm. Elle fleurit d’août à septembre.

Smilax aspera
Smilax aspera
Crédits : Ré Nature Environnement

Cette plante est épineuse.
Les tiges sont ligneuses, grêles, flexueuse, très rameuses et épineuses.
Ses feuilles sont alternes, pétiolées, à limbe coriace, luisant, ovales en cœur ou à oreillettes, à 5-7 nervures principales, bordées d’épines, portant 2 vrilles à la base du pétiole.
Les fleurs sont petites, à 6 tépales étalés d’un jaune-verdâtre, réunies en ombelles disposées en grappes à l’extrémité des tiges et à l’aisselle des feuilles. Les mâles et femelles sont portées par des pieds séparés.
Ses fruits sont de petites baies globuleuses rouges.

Carte de répartition de Smilax aspera
Carte de répartition de Smilax aspera
Crédits : Ré Nature Environnement

On la trouve dans des haies, des bois.

Smilax aspera
Smilax aspera
Crédits : Ré Nature Environnement

Les jeunes pousses peuvent se manger crues ou cuites, mélangées à d’autres légumes ou servies à la façon des asperges. Leur saveur est assez peu prononcée mais agréable.
On utilisait les racines, en médecine populaire, comme dépuratif [1], diurétique [2] et tonique.
Les baies rouges contiennent des saponines qui les rendent toxiques. Le reste de la plante est sans danger.

Mots-clés


[1Dépuratif (-ve) : qui purifie le sang en aidant à l’élimination des déchets

[2Diurétique : qui augmente la production d’urine