Laiteron maraîcher Sonchus oleraceus L.

Sonchus oleraceus
Sonchus oleraceus
Crédits : Ré Nature Environnement

Sonchus oleraceus L. ou le Laiteron maraîcher est une plante annuelle, de la famille des Asteraceae. Elle mesure jusqu’à 100 cm. Elle fleurit de juin à octobre. Ses autres noms sont Laiteron lisse, Laiteron potager, Laitue de lièvre, Laiteron des jardins...

Sonchus oleraceus
Sonchus oleraceus
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle est glabre, glauque, pourvue de latex.
Les tiges sont dressées, rameuses, anguleuses, souvent d’un brun rougeâtre.
Ses feuilles sont assez grandes, en touffe à la base de la plante, alternes sur les tiges, le terminal plus grand et de forme triangulaire, bordées de dents un peu épineuses. Les caulinaires [1] embrassent la tige par 2 lobes pointus. Elles sont vert mat en dessus et glauques en dessous.
Les capitules [2] sont en corymbe terminal, assez petits, jaune très pâle.
Ses fruits (akènes) sont petits, ovales, jaunes puis brun foncé, surmontés d’une aigrette à soies lisses.

Carte de répartition de Sonchus oleraceus
Carte de répartition de Sonchus oleraceus
Crédits : Ré Nature Environnement

On la croise dans des cultures, des jardins, des terrains vagues.

Les jeunes pousses vert clair, tendres et savoureuses, font d’excellentes salades. Les feuilles développées se font cuire comme légume ou en soupe et s’accommodent de toutes les manières possibles. Elles sont rarement amères. Le laiteron est l’un de nos meilleures légumes sauvages.

Sonchus oleraceus
Sonchus oleraceus
Crédits : Ré Nature Environnement

Attention toutefois pour les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes âgées, le laiteron concentre les nitrates.
Comme son cousin le pissenlit, le laiteron est laxatif, digestif, stimulant, dépuratif [3] et bon pour le foie.

Peut être consommé principalement de novembre à avril, mais aussi toute l’année si vous l’empêchez de monter à graines.
Excellent légume sauvage, apprécié en salade, omelette, soupe, potée, légume d’accompagnement ou pâté végétal.

En Orient, on emploie le jus de laiteron cuit comme boisson adoucissante.
En application extérieure, on l’utilise en cataplasme pour ses propriétés émollientes.

Mots-clés


[1Caulinaire : se dit d’une feuille portée par la tige principale

[2Capitule : inflorescence condensée à fleurs sessiles ou subsessiles, serrées en tête sur un réceptacle commun

[3Dépuratif (-ve) : qui purifie le sang en aidant à l’élimination des déchets