Orme champêtre Ulmus minor Mill.

Ulmus minor
Ulmus minor
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Ulmus minor Mill. ou l’Orme champêtre est un arbre caducifolié, appartient à la famille des Ulmaceae. Il peut mesurer jusqu’à 35 cm. Il rejette de souche. Cette espèce fleurit de mars à avril, avant la feuillaison. Ses autres noms sont Ormeau, Orme à petites feuilles, Orme rouge, Orme cilié...

Ulmus minor
Ulmus minor
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Le tronc est droit et élancé. Son houppier est arrondi en dôme.
Son écorce est d’abord lisse et grisâtre devenant épaisse, crevassée en long, brun-noir, avec des côtes épaisses.
Les jeunes rameaux sont fins, distiques, glabres ou velus, parfois munis de crêtes liégeuses.
Ses bourgeons sont bruns, ovoïdes, petits, pointus, écartés du rameau.
Les feuilles sont alternes, longues de 8-10 cm, rudes au toucher, doublement dentées, à court pétiole, nervures ramifiées et limbe dissymétrique à la base.
Ses fleurs sont groupées en bouquets latéraux. Elles sont régulières, sessiles, rouges, réduites aux étamines et au pistil.
Les samares [1] sont glabres, arrondies.

Carte de répartition d'Ulmus minor
Carte de répartition d’Ulmus minor
Crédits : Ré Nature Environnement

Autrefois, elle était commune partout en plaine, mais les populations ont été fortement décimées par la graphiose. C’est une espèce héliophile.
On la rencontre dans des haies, des accrus, des forêts alluviales, avec de la végétation rudérale.

Ulmus minor
Ulmus minor
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Son feuillage est utilisé comme fourrage.
Son écorce est stimulante, sudorifique [2], diurétique, résolutive [3], émolliente [4] et astringente [5].

Ulmus minor
Ulmus minor
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Mots-clés


[1Samare : akène (fruit) pourvu d’une aile membraneuse

[2Sudorifique : qui stimule la transpiration

[3Résolutif (-ve) : qui permet de soigner les inflammations sans écoulement de pue

[4Émollient : adoucissant capable de détendre des parties enflammées ou irritées

[5Astringent : resserrant les tissus et diminuant les sécrétions