Véronique à feuilles de lierre Veronica hederifolia L.

Veronica hederifolia
Veronica hederifolia
Crédits : Ré Nature Environnement

Veronica hederifolia L. ou la Véronique à feuilles de lierre est une plante annuelle, appartenant à la famille des Scrophulariaceae ou à celle des Plantaginaceae, selon la classification utilisée. Elle mesure jusqu’à 60 cm. Elle fleurit de mars à juin. Elle est dispersée par les fourmis.

Veronica hederifolia
Veronica hederifolia
Crédits : Ré Nature Environnement

La souche est ramifiée.
Ses tiges sont couchées et grêles.
Les feuilles sont toutes caulinaires. Celles de la base sont opposées. Les supérieures sont alternes, pétiolées, au moins aussi larges que longues, palmatilobées, à 3-5 lobes, le terminal 2-3 fois plus large que les latéraux.
Son inflorescence est peu distincte du reste de la plante. Les petites fleurs sont bleu pâle ou blanchâtres, espacées, solitaires à l’aisselle de presque toutes les feuilles. Le pédoncule égale la feuille. La corolle [1] est plus courte que le calice.
Ses capsules [2] sont glabres, égalant à peine le calice.

Carte de répartition de Veronica hederifolia
Carte de répartition de Veronica hederifolia
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle est assez commune en plaine. C’est une espèce héliophile ou de demi-ombre.
On la rencontre dans des bois, des haies, des lisières forestières fraîches, des aulnaies-frênaies, des coupes forestières, des chemins. Sur l’île de Ré, elle est très répandue, et en peuplements souvent abondants sur tous les sables, de l’arrière-dune aux cultures de l’intérieur et aux lisières des bois.

Veronica hederifolia
Veronica hederifolia
Crédits : Ré Nature Environnement

Cette plante est amère et astringente [3].

Mots-clés


[1Corolle : partie interne d’un périanthe complet, généralement colorée, formée des pétales

[2Capsule : fruit sec déhiscent s’ouvrant par plusieurs fentes longitudinales

[3Astringent : resserrant les tissus et diminuant les sécrétions