Dompte-venin Vincetoxicum hirundinaria subsp. hirundinaria

Vincetoxicum hirundinaria subsp. hirundinaria ou le Dompte-venin officinal est une plante vivace. Elle appartient à la famille des Asclepiadaceae ou à celle des Apocynaceae, selon la classification utilisée. Elle mesure jusqu’à 120 cm. Elle fleurit de mai à août. Ses autres noms sont Asclépiade blanche, Contre-poison.

Vincetoxicum hirundinaria subsp. hirundinaria
Vincetoxicum hirundinaria subsp. hirundinaria
Crédits : Ré Nature Environnement

Cette plante est couverte de poils courts.
Le rhizome [1] est rampant.
Ses tiges sont dressées et non ramifiées.
Les feuilles sont fermes, opposées, portées par un court pétiole, oblongues lancéolées, terminées en pointe, souvent un peu cordées à la base.
Ses fleurs sont blanc jaunâtre, verdâtres ou jaunes, groupées en corymbes pédonculés. Les pédicelles légèrement plus longs que les fleurs.
Les follicules [2] sont longs de 4-6 cm, lisses et glabres, renflés en fuseau.

Carte de répartition de Vincetoxiucm hirundinaria subsp. hirundinaria
Carte de répartition de Vincetoxiucm hirundinaria subsp. hirundinaria
Crédits : Ré Nature Environnement

Elle est commune à assez commune dans presque toute la France. Elle est rare dans le nord et l’ouest. Elle est nulle en Bretagne. C’est une espèce héliophile ou de demi-ombre.
On la rencontre dans des pelouses, des rocailles, des bois clairs, des lisières et des clairières forestières, des chemins forestiers.

Cette plante est sudorifique [3] et vomitive. Elle est toxique (racine vénéneuse).
La plante peut provoquer des troubles digestifs, nerveux, respiratoires et cardiaques.
Le dompte-venin contient des hétérosides toxiques et des alcaloïdes.

Cette plante était autrefois employée comme diurétique [4], diaphorétique [5], dépuratif [6] et expectorant [7]. Mais de trop fortes doses sont émétiques [8] et cathartiques [9].

Mots-clés


[1Rhizome : tige souterraine de réserve plus ou moins allongée et renflée, émettant des racines et des tiges feuillées

[2Follicule : petite formation anatomique en forme de sac, délimitant une cavité sécrétrice ou excrétrice, ou englobant un organe

[3Sudorifique : qui stimule la transpiration

[4Diurétique : qui augmente la production d’urine

[5Diaphorétique : qui permet d’augmenter la transpiration

[6Dépuratif (-ve) : qui purifie le sang en aidant à l’élimination des déchets

[7Expectorant : qui facilite le rejet des sécrétions provenant des voies respiratoires

[8Émétique : substances capables de provoquer un vomissement

[9Cathartique : se dit d’un remède visant à purger le corps du malade et à le nettoyer de ses toxines