Vigne Vitis vinifera L.

Vitis vinifera
Vitis vinifera
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Vitis vinifera L. ou la Vigne est un arbrisseau caduque, appartenant à la famille des Vitaceae. Elle mesure jusqu’à 100 cm. Elle fleurit de mai à juin.

Vitis vinifera
Vitis vinifera
Crédits : Cécilia Saunier-Court

L’écorce se desquame en lanières.
Ses rameaux (sarments) sont segmentés pourvus de vrilles (pampres) qui sont opposées aux feuilles.
Ses feuilles sont grandes, vert virant au jaune, orange, rouge vif à rouge pourpre à l’automne, alternes, palmatilobées, au revers pouvant être pubescent.
Les fleurs sont opposées aux feuilles, thyrses de minuscules fleurs insignifiantes, hermaphrodites à 5 pétales, 5 étamines et un style, dans un calice à 5 dents. Elles sont jaune verdâtre, la rafle est rougeâtre sur la vigne sauvage.
Ses fruits sont en grappes de baies charnues, globuleuses, pruineuses bleu-noir, bleu violet, rouge, à vert pâle, jaune, ambré ou mordoré, à pulpe juteuse.

Carte de répartition de Vitis vinifera
Carte de répartition de Vitis vinifera
Crédits : Ré Nature Environnement

Sur l’île, on peut la trouver dans des prés, des prairies, des bois clairs...

Vitis vinifera
Vitis vinifera
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Ce sont les Romains qui introduisirent la culture de la vigne au nord des Alpes. Les feuilles des vignes renferment des flavonoïdes et des tanins. La médecine populaire y avait recours pour traiter les maladies cutanées et les saignements. Les préparations modernes proposent des extraits comme remède pour les veines. Les raisins non fermentés ont un effet laxatif léger. Une « cure de raisin » aiderait en cas de maladies du métabolisme, d’adipose et d’affections cardiaques.

Vitis vinifera
Vitis vinifera
Crédits : Cécilia Saunier-Court

Mots-clés