Pelouses sableuses

Une rareté européenne riche en biodiversité

Lentement mais sûrement les sables des dunes bordières ont colonisé les surfaces du sud de l’île, formant de grandes étendues sableuses aplanies par le vent et les cultures anciennes. Elles constituent une rareté française et européenne partagée avec la seule île d’Oléron.
Uniquement minéraux, ces sables éoliens ont été enrichis par des apports réguliers d’algues épaves comme le prouvent la présence de divers coquillages marins. La déprise agricole a créé ce nouveau paysage de pelouses sableuses à la riche biodiversité spécifique, qui varient au court de l’année.
Première forme, les pelouses sableuses rases (à la végétation basse) qui laissent paraître les sables nus entre les plantes et les nombreux lichens. Les mêmes lieux connaîtront deux cycles de végétation. Celui des plantes annuelles qui se développent de février - mars à mai - juin jusqu’à ce que le vent et le soleil les fassent disparaître après avoir libéré les graines dont naîtront les plantes annuelles de l’année suivante. Elles laissent la place en saison sèche (été, début d’automne ) aux plantes pérennes ou vivaces dont le cycle dure plusieurs années.

Pelouses sableuses
Pelouses sableuses
Crédits : Ré Nature Environnement

Ainsi les bleues Vipérines (Echium vulgare), les roses Centaurées rudes (Centaurea aspera), les dorées Immortelles des dunes (Helichrysum stoechas), toutes plantes « aimant » la sécheresse, succèdent aux Myosotis bleus, aux Mourons rouges (Anagalis arvensis), aux Camomilles sauvages et aux différents géraniums et becs de grue.
Deuxième forme, les pelouses sableuses dominées par de hautes graminées qui recouvrent les sables gris, les faisant totalement disparaître. Ces herbes offrent ainsi nourriture et protection à une faune très diversifiée de papillons, criquets, sauterelles, grillons, oiseaux, micro mammifères, etc...
Milieux ouverts et sans clôtures, ces pelouses sableuses uniques en Europe nous offrent un paysage sublime de fleurs colorées, de formes variées aux multiples parfums. La fragilité des plantes, arrachées aux sables par les piétinements, les vélos et autres engins motorisés, nécessite une grande attention, il faut utiliser les chemins pour conserver cette véritable signature de l’île de Ré.