Œillet des dunes dédié à la biodiversité dans le Parc Marin

À la mémoire de Pierre Legall

Nous avons été interpellé par plusieurs membres de Ré Nat, et aussi par des sympathisants, mais aussi par des citoyens inconnus à l’occasion des discussions sur les parcs industriels marins d’Oléron, Ré…

Que nous disent ils ?

Vous parlez de la riche biodiversité au large de nos côtes, dans le Parc Naturel Marin, dans les Zones Natura 2000 mais nous, nous ne la connaissons pas vraiment cette biodiversité. Personne dans la presse, à la commission de Débat Public et même rien de certaines associations qui se posent comme des associations environnementales et laissant entendre qu’elles connaissent la biodiversité en question.

Et vous Ré Nat vous ne nous avez pas non plus, montré cette biodiversité. Pourquoi ne faites vous pas un Œillet des dunes spécial sur les espèces que l’on trouve dans ces zones ?

Au moins vous, vous pouvez le faire et on a confiance en vous sur ces sujets car vous êtes compétents…

Comme sortir un Œillet des dunes, c’est un sacré job qui est réalisé par Danielle Siron, je suis allé la voir, il y a une dizaine de jours pour savoir si elle était partante pour sortir un ODD au 5 février date ultime pour figurer dans le prochain Ré à la Hune : on a discuté et elle a accepté. On a rassemblé nos contributeurs compétents et nous avons fait ce numéro 42 dont l’objectif est de montrer avec beaucoup d’humilité quelques espèces (74 exactement) des oiseaux, des poissons, des invertébrés, des mammifères, des tortues, des chauves-souris… évoluant dans ces zones.

Avec un dessin de Cécile Rousse qui est très militant car nous sommes vous le savez une association militante qui a des convictions et qui les exprime.

Nous l’avons naturellement dédicacé à Pierre Le Gall qui aurait adoré, nous le pensons, cette parution qui est bien dans l’objet de nos statuts : faire connaître, comprendre la Nature insulaire et les espaces marins qui l’entourent…

Vous avez le numéro 42 en main. Je crois qu’il va plaire à beaucoup de lecteurs.

Nous le diffuserons partout sur internet en plus de la distribution dans le prochain Ré à la Hune (qui sera en place à partir du 16 février). Et nous le distribuerons aussi aux réunions des 18 et 19 février prochains de la Commission Nationale du Débat Public à La Rochelle.

Ça va cartonner car on donne de la chair à cette biodiversité menacée en montrant des espèces inconnues du plus grand nombre, ou qu’ils n’imaginent pas là en face, en mer.

Un énorme merci à notre Danielle (la classe internationale) et à tous nos contributeurs. Avec une mention spéciale pour Pascal Gauduchon, qui a rapidement apporté les photos des invertébrés marins, les siennes sauf une, de l’une de nos adhérentes Maryvonne Brullon. Il a aussi vérifié que les espèces données étaient bien présentes sur les lieux d’implantation des futures éoliennes…

À Jean-Roch pour nous avoir apporté des photos d’oiseaux de son ami JL Dourin.

À notre partenaire LPO, à notre partenaire NE 17 avec Maxime Leuchtmann le spécialiste des chauves-souris, à nos Janthine ‘s boys pour les Mam Mar et tortues.

Un grand merci à Cécile Rousse dont la réactivité et le talent nous enchantent toujours (ne pas en abuser Dominique).

Une autre bonne nouvelle, nous étions en train de boucler le numéro classique de l’œillet des dunes. Il reste 2 rubriques à faire. Notre prochain ODD le n°43 est donc quasi prêt !!!!

Bonne lecture, et à diffuser sans modération

Dominique Chevillon

Œillet des dunes spécial biodiversité dans le Parc Marin
Œillet des dunes spécial biodiversité dans le Parc Marin